Etre

« Être est une ode, une prière, une offrande à la vie.

Être est un hommage au monde sous ses formes minérale, végétale, animale et humaine.

L’animalité, le rituel et le sacré s’y retrouvent en spirale.

Être, c’est la présence de la vie qui pulse.

Être est une invitation à l’expérience de l’intimité.»  HR

 

 

« Je veux transmettre et partager la sensation d’être vivant(e) ici et maintenant ensemble, dans ce tout, ce monde d’où nous venons et où nous retournerons.

Je veux proposer le partage du mystère de notre existence et transformer le « faire » de nos quotidiens en « être », en « naître », ensemble. »

 

C’est la mise en scène d’un être vivant dont tous les sens sont éveillés. Sa présence évoque le vivant sous toutes ses formes : vie minérale, végétale, animale, humaine et sacrée.

 

Cela parle d’unité et d’universalité : le tout dans l’un, l’un dans le tout.

L’unité et le lien universel sont illustrés par la cohésion symbiotique entre chorégraphie, interprétation, musique, scénographie, costumes, lumière et vidéo. Le rapport à la matière, à la terre, est permanent, naturel, fusionnel, comme dans une matrice originelle. Le personnage représente l’humanité et le vivant tout entiers, tout comme le spectateur, humain et vivant.

 

Cette danse de l’être existe grâce à ce partage avec le spectateur; un spectateur ambassadeur de l’universalité de la vie et du genre humain. La rencontre  avec le public est mutuelle : la vie ressentie fait miroir et peut ainsi être vécue réciproquement.

 

L’intemporalité est soulignée par l’intensité du moment présent. Il s’agit de vivre un moment partagé ici et maintenant, dans l’être, l’être soi, le ressenti, pour mieux se mettre en relation avec l’autre.

Le cercle, la spirale, la fluidité du mouvement renforcent cette intemporalité comme un moment présent infini qui semble se perpétuer.

 

L’arrivée du public est mise en scène dans l’entrée du théâtre et les espaces hors plateau, avec une installation plastique et vidéo mettant tous les sens en éveil. Des bouchées et de petits verres sont offerts pour stimuler les palais. Cette installation est prévue pour durer 20 minutes à partir du début du spectacle.

 

Quand le public arrive dans la salle, il a déjà traversé un univers sonore, visuel, goûteux et tactile. Il est déjà « mis en corps ». Une fois tous les spectateurs/trices  assis(es), la danseuse apparaît sur scène et semble avoir toujours été là. Le musicien est installé dans le public sur une table de régie arrangée pour musique concrète et guitare préparée. Cette partie en salle dure 40 minutes.

Sur scène, un cercle clair ressemblant à une planète de 6m de diamètre est entouré de granulés de liège, donnant l’apparence de la terre.

L’interprète apparaît pour un solo d’une quarantaine de minutes au cours duquel elle passe de l’état minéral, au végétal, à l’animal. A la fin de cette séquence, elle s’enduit d’argile pour devenir une sculpture vivante, symbolisant le côté sacré et spirituel de cet être en transformation.

 

A la sortie, la scénographie a changé dans l’entrée du théâtre, pour faire place à une ambiance multisensorielle qui stimule l’imaginaire, comme au retour d’un voyage et vers de nouvelles perspectives.

Le rapport au public est honnête et propose un échange direct d’égal à égal, comme les membres d’un réseau que nous formons tous ensemble, comme les cellules d’un même organisme : ensemble, mais différents.

 

Equipe de création

Chorégraphie et interprétation :

Héloïse Rémy

Composition musicale et interprétation live :

Arnaud Le Mindu

Scénographie :

Anne Laval

Costumes :

Maguy Seyer

Lumière :

Jean-Claude Caillard

Vidéo :

Laurent Mathieu

Répétitrice et conseillère artistique :

Manuella Brivary

 

Etre en Vidéo. Cliquer ici

Informations pratiques

 

Public ciblé : Tout public à partir de 12 ans

 

Durée du spectacle : 1 h 20

 

Fiche technique sur demande